Divers

Réaliser un bilan de compétences entrepreneuriales avant de créer son entreprise

La création d’une entreprise est un projet d’une telle envergure qu’il doit être finement pensé. Il est d’ailleurs recommandé d’effectuer un bilan de compétences entrepreneuriales en amont. Cet article vous entretient au sujet de ce bilan.

Bilan de compétences entrepreneuriales : définition et intérêt

Le bilan de compétences entrepreneuriales consiste, pour l’entrepreneur, à prendre connaissance de lui-même, de ses valeurs et de ses motivations. Cette démarche lui offre la possibilité de faire le point sur ses compétences et ses aptitudes afin de procéder à une construction optimale de son projet de création d’entreprise.

L’objectif de l’entrepreneur est de faire un rapprochement entre les compétences nécessaires pour le projet et les compétences dont il dispose.

De façon concrète, le porteur de projet doit :

  • étudier son savoir-faire, sa personnalité, ses motivations ;
  • analyser ses aptitudes à mettre en place et gérer un établissement commercial ;
  • identifier ses points faibles et ses points forts ;
  • mesurer l’adéquation entre son projet et soi ;
  • assurer la mise en œuvre d’un plan d’action après l’avoir défini.

Quand faut-il faire un bilan de compétences entrepreneuriales ?

Le bilan de compétences entrepreneuriales est recommandé à l’entrepreneur si ce dernier a des incertitudes en ce qui concerne son aptitude à être chef d’entreprise. Il est notamment nécessaire si le projet de création d’entreprise a trait à une reconversion professionnelle.

Le futur chef d’entreprise doit faire son bilan de compétences entrepreneuriales avant le démarrage du projet de reprise ou de création d’entreprise.

Sujet relatif : Être entrepreneuse : quelles sont les raisons de vous lancer ?

Comment se déroule le bilan de compétences entrepreneuriales ?

Il s’effectue en 4 étapes :

  • la phase préliminaire : elle consiste pour l’entrepreneur à analyser ses besoins et sa demande, puis à faire un premier diagnostic sur ses compétences. Elle se fait sous la forme d’entretiens individuels ;
  • la phase d’investigation : l’objectif ici est d’analyser ses aptitudes, ses compétences entrepreneuriales ainsi que ses motivations ;
  • la phase de conclusion : elle permet d’avoir une synthèse des résultats des travaux d’investigation. On retrouvera dans ce bilan les facteurs défavorables et favorables pour la réussite du projet de création d’entreprise ;
  • la phase de suivi : l’entrepreneur peut s’atteler à faire un suivi après son bilan de compétences pour vérifier que ses démarches avancent bien.