Gestion

Comment créer et financer une micro-entreprise ?

Il existe depuis le dispositif Pinel une convergence entre auto-entreprise et micro-entreprise. De ce fait, la micro-entreprise se fait accessible et plus souple et tend à détrôner le régime d’auto-entreprise. Comment créer une micro-entreprise ? De quelle manière faut-il la financer ? Découvrez les éléments de réponse dans cet article !

Comment procéder à la création d’une micro-entreprise ?

Il est très facile de créer une micro-entreprise. Cela ne demande que quelques petites formalités. Il vous suffira de déclarer votre activité d’auto-entrepreneur au niveau du site dédié. Une fois que ceci est fait, vous aurez à choisir entre deux options :

  • porter votre choix sur le prélèvement libératoire de l’IRPP (vous devenez, dans ce cas, auto-entrepreneur)
  • Choisir le régime de droit commun (vous êtes, dans ce cas, micro-entrepreneur)

Dès que votre activité est déclarée, vous recevrez une immatriculation au RM ou au RCS

Notez qu’il n’est plus possible, depuis le 1er janvier 2016, de faire la déclaration d’une activité de micro-entrepreneur par courrier. Il est impératif que la déclaration soit faite en ligne.

Comment financer sa micro-entreprise ?

Il n’y a pas une grande différence entre le financement d’une micro-entreprise et celui d’une entreprise normale. La difficulté majeure consiste à avoir un équilibre optimal avant de choisir son régime fiscal.

Dans le cas où vous jeteriez votre dévolu sur le prélèvement libératoire, vos frais de structure (y compris les remboursements d’emprunts) ne vont pas au-delà de 71% en ce qui concerne les activités commerciales, 34% pour ce qui est des activités qui relèvent des BNC et 50% pour toutes les autres activités qui relèvent des BIC.

Si vous portez votre choix sur le régime réel, vos frais de structure (y compris les remboursements d’emprunts) doivent dépasser ces seuils.

Pour le reste, vous pouvez, en qualité de micro-entrepreneur, profiter d’aides identiques à celles qui s’offrent aux autres porteurs de projet. Vous bénéficierez aussi des mêmes prêts et des mêmes subventions.

En général, une micro-entreprise requiert peu d’investissement. On opte pour l’entreprise individuelle standard ou une société lorsque le projet a un investissement plus conséquent.